Newsletter S'inscrire à notre newsletter

Magazine

L’Ademe lance un nouvel appel à projets en faveur des flottes hydrogènes

Image

Crédit photo
Plan Hulot. L'Agence de l'environnement et de la maîtrise de l'énergie (Ademe) a lancé le 10 octobre un appel à projets (AAP) visant à déployer «des écosystèmes territoriaux de mobilité hydrogène». Il s’inscrit dans le cadre du Plan de déploiement de l’hydrogène pour la transition énergétique annoncé le 1er juin 2018 (Plan Hulot). On désigne par «écosystème de mobilité hydrogène», une zone, un territoire ou un espace géographique donné, sur lequel s’organisent simultanément une logistique de production et de distribution d’hydrogène, ainsi que des usages locaux de véhicules de transport de personnes ou de marchandises. L’AAP vise à favoriser le déploiement de flottes de véhicules professionnels publiques ou privées. Les véhicules peuvent relever des catégories des véhicules légers, utilitaires, bus, camions, mais aussi bateaux fluviaux à passagers ou navires à passagers assurant des liaisons maritimes (et aussi engins logistiques type chariots élévateurs ou navires de servitude). Les modes aériens et ferrés sont également concernés. Les porteurs de projets devront décrire les usages visés et expliquer le choix du recours à l’hydrogène, notamment par rapport à une solution purement électrique, ce vecteur énergétique pouvant par exemple se justifier par des besoins en autonomie ou disponibilité accrue, des contraintes de recharges ou un contexte réglementaire particulier (zone à faibles émissions). Vers un hydrogène décarboné. Au-delà d’une aide à l’acquisition de véhicules, les projets attendus doivent comprendre la logistique de production en recourant à des technologies plus vertes. Exit la production d’hydrogène à base de produits fossiles, comme 95% de la production actuelle, et place à une production par électrolyse ou par des procédés valorisant la biomasse ou du biogaz. Enfin, le projet doit également courir les stations de distribution à 350 ou 700 bars. Le recours à un hydrogène d’origine fossile est toutefois toléré pendant une période transitoire. Le taux d'aide maximum que l'Ademe pourra apporter aux projets sera de 30% de l'assiette des coûts admissibles (35% en cas de production d’électricité à partir d’énergie renouvelable). L’AAP comprend trois dates de clôtures, échelonnées entre le 11 janvier, le 3 mai et le 8 novembre 2019. En 2028, le Plan Hulot doit permettre d’atteindre un seuil de 20 à 40 % d’hydrogène décarboné dans l’hydrogène industriel (10 % d’ici à 2023), avec le déploiement de flottes de véhicules professionnels comprenant 20 000 à 50 000 véhicules utilitaires légers, 800 à 2 000 véhicules lourds (bus, camions, TER, bateaux) et de 400 à 1000 stations à l’horizon 2028 (5 000 VL, 200 véhicules lourds et 100 stations d’ici 2023). G. H.

Auteur

  • Grégoire Hamon
Div qui contient le message d'alerte
Se connecter

Identifiez-vous

Champ obligatoire Mot de passe obligatoire
Mot de passe oublié

Déjà abonné ? Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n'avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

Div qui contient le message d'alerte

Envoyer l'article par mail

Mauvais format Mauvais format

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format

Div qui contient le message d'alerte

Contacter la rédaction

Mauvais format Texte obligatoire

Nombre de caractères restant à saisir :

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format