Newsletter S'inscrire à notre newsletter

Magazine

Le bénéfice 2008 de Transdev en forte chute

Le quatrième opérateur de transport public en Europe a souffert en 2008 des résultats de sa filiale néerlandaise achetée en 2007. Transdev poursuit toutefois sa croissance, avec 14 projets en lice en France dans le cadre du plan de relance.

L'opérateur de transport public Transdev, filiale de la Caisse des dépôts (CDC), a annoncé le 21 avril une chute de 52% de son résultat net à 13 millions d'euros en 2008. Une baisse due notamment à la grève qui a touché début 2008 sa filiale néerlandaise Connexxion, premier opérateur de transport public des Pays-Bas que Transdev a acheté fin 2007. Connexxion a en effet connu une grève interprofessionnelle durant 32 jours.

Dans son rapport financier, le groupe explique également ce résultat par la forte volatilité du pétrole, et par l'évolution du taux de change euro / livre sterling qui a pénalisé son activité en Angleterre. Selon son PDG, Joël Lebreton, cet environnement économique "force à piloter l'entreprise avec une faible visibilité et donc une forte réactivité, sans perdre le cap à moyen terme"


Quatrième opérateur de transport public en Europe

Transdev, qui appartient à 69,6% à la CDC, 25,6% à la RATP et à 4,8% à la banque italienne Intesa Sanpaolo a réalisé un chiffre d'affaires en augmentation de 63,2% à 2,27 milliards d'euros, effet de l'acquisition de Connexxion fin 2007 et de celle du groupe Espaces (transport public en Ile-de-France) en juin 2008.

Le groupe se présente comme le quatrième opérateur privé de transport public en Europe. Il gère actuellement 12 réseaux de tramway et 2 métros dans le monde à Porto (Portugal) et Gênes (Italie). Deux autres réseaux de tramway dont il a la charge sont en construction, à Reims et Edimbourg.

Il possède également des activités ferroviaires en Allemagne et les sociétés de voitures en libre-service Caisse Commune (Paris) et Marguerite (Nantes).


Des projets en lice en France

Pour 2009, le groupe a indiqué "souhaiter consolider (ses) activités", notamment en France dans le cadre du plan de relance. "Après l'appel à projet du ministère de l'équipement, nous avons déposé
14 projets" avec les collectivités locales, correspondant à "des opérations immédiatement réalisables", a déclaré M. Lebreton.

Le PDG de Transdev a également annoncé son intention de répondre "au travers d'un partenariat" à l'appel d'offre d'Autolib, système de voitures en libre-service à grande échelle à Paris prévu pour 2010, lorsque les contours de l'appel d'offre seront précisés.

Le groupe se dit également "ouvert aux opportunités stratégiques" de développement externe. "Parmi les zones que nous regardons, il y a l'Amérique du Nord", a précisé M. Lebreton.

Transdev prévoit par ailleurs l'embauche de 5 500 personnes, dont 2 300 en France, pour l'année 2009.

 

Auteur

  • La Rédaction
Div qui contient le message d'alerte

Se connecter

Identifiez-vous

Champ obligatoire Mot de passe obligatoire
Mot de passe oublié

Déjà abonné ? Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n'avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

Div qui contient le message d'alerte

Envoyer l'article par mail

Mauvais format Mauvais format

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format

Div qui contient le message d'alerte

Contacter la rédaction

Mauvais format Texte obligatoire

Nombre de caractères restant à saisir :

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format