Newsletter S'inscrire à notre newsletter

Magazine

Le diesel en voie d'extinction sur le réseau Fil Bleu ?

Image

Crédit photo

L’affaire Volkswagen fait réfléchir les élus de l'agglomération Tour(s), qui envisagent de sortir du « tout diesel » et de privilégier les véhicules propres dans leurs prochains investissements.

Philippe Briand, président de Tour(s)+ et Gérard Paumier, vice-président de l'agglomération tourangelle, ont annoncé le déblocage d'un budget de 20 000 euros - soumise néanmoins au vote du prochain budget 2016 - dans le but d'entamer une étude sur les énergies propres qui pourraient alimenter, à moyenne échéance, les véhicules du réseau urbain Fil Bleu. Il accède ainsi, en partie, aux revendications des élus écologistes, qui ont alerté sur les risques sanitaires du "tout-diesel", appelant à financer l'étude "d’une unité de fabrication de biogaz et d’une flotte de bus fonctionnant avec ce carburant renouvelable capable de remplacer progressivement l’ensemble des bus de l’agglomération".  Récemment, la communauté d’agglomération de Tours a renouvelé le parc de son réseau urbain « Fil Bleu » avec une commande de 44 nouveaux bus diesels sur les trois prochaines années.    

Auteur

  • Xavier Renard
Div qui contient le message d'alerte
Se connecter

Identifiez-vous

Champ obligatoire Mot de passe obligatoire
Mot de passe oublié

Déjà abonné ? Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n'avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

Div qui contient le message d'alerte

Envoyer l'article par mail

Mauvais format Mauvais format

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format

Div qui contient le message d'alerte

Contacter la rédaction

Mauvais format Texte obligatoire

Nombre de caractères restant à saisir :

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format