Newsletter S'inscrire à notre newsletter

Magazine

Les opposants au POCL veulent être entendus

Image

Crédit photo
Alors qu'une réunion doit se tenir dans les prochaines semaines à propos du POCL (Paris-Orléans-Clermont-Lyon), les opposants à ce projet de LGV se font entendre et demandent à être reçus par Michel Delpuech, le préfet coordinateur. Si la question, pour les territoires concernés, est de déterminer l'itinéraire le plus favorable entre le tracé médian et le tracé Ouest, l'association "Non au POCL, oui aux alternatives" milite à l'inverse contre ce projet tout TGV qu'elle considère "inutile, contre-productif et préjudiciable notamment à l'avenir des lignes ferroviaires existantes Paris-Clermont, Lyon-Nantes et Paris-Toulouse". Des lignes dont la modernisation - infrastructure et matériel - "permettrait de concilier les intérêts locaux et nationaux" et offrirait une alternative avec un impact environnemental et financier réduit. Forte d'une pétition signée par 6 000 personnes, l'association veut être reconnue comme un véritable interlocuteur dans ce dossier.  

Auteur

  • Olivier Jacquinot
Div qui contient le message d'alerte
Se connecter

Identifiez-vous

Champ obligatoire Mot de passe obligatoire
Mot de passe oublié

Déjà abonné ? Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n'avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

Div qui contient le message d'alerte

Envoyer l'article par mail

Mauvais format Mauvais format

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format

Div qui contient le message d'alerte

Contacter la rédaction

Mauvais format Texte obligatoire

Nombre de caractères restant à saisir :

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format