Newsletter S'inscrire à notre newsletter

Magazine

Les TER de Poitou-Charentes freinent les finances d'ALPC

Retards de paiement, épargne quasi nulle, sous budgétisation, emprunts toxiques, fuite en avant.... Les termes employés au Conseil Régional d'ALPC (Aquitaine Limousin Poitou-Charentes) lors de la présentation de l'audit mené par Ernst & Young sur les comptes de Poitou-Charentes ne laissent aucune ambigüité planer. Et, sans surprise, le système de crédit-bail utilisé pour financer le renouvellement du matériel TER a été vivement critiqué et pèserait sur les capacités de désendettement de l'ex région de Poitou-Charentes. "Sans la fusion, nous serions vraisemblablement en train de constater la faillite et la banqueroute de cette région", a estimé Olivier Chartier (Les Républicains), président de la commission des finances d'ALPC. De fait, la capacité de désendettement de l'ex Poitou-Charentes est passée de 3,1 ans en 2013 à 20,4 ans en 2015. Saisie, la Chambre Régionale des Comptes rendra un rapport à l'automne. D'ici là, un complément d'audit sera mené.

Auteur

  • Olivier Jacquinot
Div qui contient le message d'alerte
Se connecter

Identifiez-vous

Champ obligatoire Mot de passe obligatoire
Mot de passe oublié

Déjà abonné ? Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n'avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

Div qui contient le message d'alerte

Envoyer l'article par mail

Mauvais format Mauvais format

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format

Div qui contient le message d'alerte

Contacter la rédaction

Mauvais format Texte obligatoire

Nombre de caractères restant à saisir :

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format