Newsletter S'inscrire à notre newsletter

Magazine

L’extension du tramway et l’amélioration de l’axe Marseille-Aix sur les rails

Image

Crédit photo
Parmi les 200 délibérations inscrites à l’ordre du jour du Conseil de la métropole du 30 juin, deux gros dossiers transports ont été adoptés en séance plénière. La nouvelle autorité organisatrice des transports urbains du territoire, qui fédère 92 communes, a voté en faveur du projet d’extension du réseau de tramway de Marseille et adopté la seconde phase de la liaison ferroviaire Marseille-Gardanne-Aix. La concertation sur ces deux dossiers va pouvoir démarrer. La ligne de tramway devrait être à la fois être prolongée vers le sud et les quartiers nord de la ville. Le calendrier prévoit le démarrage des travaux en 2018 pour une ouverture partielle aux tramway en 2021. Le prolongement de la ligne au sud s’étend entre la Place Castellane et La Gaye. Le projet intègrera la réalisation d’un bâtiment qui devra accueillir la maintenance et le remisage du matériel roulant, ainsi qu’un parc relais de 500 places. L’extension de la ligne au Nord, entre Arenc et Gèze (où se situera le nouveau terminus du métro en 2017) irriguera les futures constructions prévues au sein du programme Euroméditerranée. Le montant des travaux (hors matériel roulant) s’élève à 240 M€ (HT) dont 52 M€ HT pour le dépôt et 188 M€ HT pour les ouvrages en ligne. Un TER toutes les 15 minutes en 2021 Pour faire suite à la première phase de modernisation de l’axe Marseille-Gardanne-Aix réalisée entre 2006 et 2008, une seconde phase de modernisation de cette ligne a été votée. L’objectif étant d’augmenter la fréquence afin de disposer d’ici fin 2021 d’un TER toutes les 15 minutes en heure de pointe pour les principaux pôles urbains en doublant les nombre de trains rapides. « Nous passerons de deux à quatre trains à l’heure », explique Jean-Pierre Serrus, vice-président délégué aux Transports de la métropole et maire de la Roque d’Antheron. L’objectif étant le doublement de la fréquentation dès 2021, pour atteindre plus de 15 000 voyageurs quotidiens dont 75 % proviendrait d’un report modal depuis la route. Le montant global de l’opération s’élève à 180 millions d’euros courants dont 7 M€ pour la création d’une halte à Plan de Campagne, où se trouve l’immense centre commercial Barneoud. L’enquête publique doit être menée au deuxième semestre 2016 pour un démarrage des travaux à l’été 2018.

Auteur

  • Nathalie Bureau du Colombier
Div qui contient le message d'alerte
Se connecter

Identifiez-vous

Champ obligatoire Mot de passe obligatoire
Mot de passe oublié

Déjà abonné ? Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n'avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

Div qui contient le message d'alerte

Envoyer l'article par mail

Mauvais format Mauvais format

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format

Div qui contient le message d'alerte

Contacter la rédaction

Mauvais format Texte obligatoire

Nombre de caractères restant à saisir :

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format