Newsletter S'inscrire à notre newsletter

Magazine

Lyon : le Sytral poursuit ses investissements

Image

Crédit photo
Malgré la baisse des dotations budgétaires, les investissements vont continuer pour le Sytral. C'est en résumé ce qu'a déclaré sa présidente le 29 janvier, à l'occasion de la présentation des vœux de l'autorité organisatrice, pour l'année 2016. Une première pour Annie Guillemot, après l'installation au début de l'année dernière de la Métropole lyonnaise, de l'élargissement du Sytral au département du Rhône, puis son arrivée à la présidence à la suite de Bernard Rivalta et de Gérard Collomb. Ainsi, le Sytral pilote désormais deux réseaux de transport urbains, un réseau de transport interurbain plus deux services annexes : Optibus (transport à la demande pour les personnes à mobilité réduite) et Rhônexpress (tramway express entre Lyon Part-Dieu et Lyon Saint Exupéry). La baisse des dotations des collectivités territoriales s'accompagnera aussi d'une baisse des revenus liés au Versement Transport, suite au relèvement de 9 à 11 salariés de son application aux entreprises. Pour le plan de mandat 20105/2020, le montant des investissements à hauteur de 1,2 milliard d'euros est confirmé. Parmi les dépenses les plus lourdes, figurent le prolongement de la ligne B du métro de gare d'Oullins à Saint-Genis, avec la construction de deux nouvelles stations, la création d'une sixième ligne de tramway (T6), en rocade, de Gerland aux hôpitaux Est, et la création d'un site propre pour la ligne de trolleybus C3, la plus fréquentée du réseau (55 000 utilisateurs par jour)... Sont aussi concernés les achats pour le renouvellement du matériel roulant, soit 17 rames de tramway et 19 rames de métro, ainsi que le déplacement d'un centre de maintenance pour autobus, à Lyon-Perrache. Des équipements rendus nécessaires pour coller aux augmentations de l'offre envisagées pour le réseau Tcl, à échéance du plan de mandat : 12% pour la ligne A du métro, 30% pour la ligne B, 16% pour la ligne D, 30% pour le tramway T4, 15% pour les tramways T1 et T2... "Il serait dommage de ne pas poursuivre nos efforts après les bons résultats révélés par les premiers éléments de l'enquête ménage, voire de les remettre en cause en les ménageant", commentait Martial Passi, vice-président du Sytral et représentant de la Métropole de Lyon.

Auteur

  • Jean-François Belanger
Div qui contient le message d'alerte
Se connecter

Identifiez-vous

Champ obligatoire Mot de passe obligatoire
Mot de passe oublié

Déjà abonné ? Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n'avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

Div qui contient le message d'alerte

Envoyer l'article par mail

Mauvais format Mauvais format

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format

Div qui contient le message d'alerte

Contacter la rédaction

Mauvais format Texte obligatoire

Nombre de caractères restant à saisir :

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format