Newsletter S'inscrire à notre newsletter

Magazine

Lyon : le tunnel sous Fourvière, bidirectionnel la nuit

Image

Crédit photo
C'est à partir du 14 mars que le plus célèbre des bouchons lyonnais, celui du tunnel sous Fourvière, offrira la possibilité d'être bidirectionnel, la nuit pour effectuer les travaux. Emprunté chaque jour par 110 000 véhicules, c'est le plus important tunnel de l'agglomération, cumulant trafic local, national et international. Et il nécessite des interventions de maintenance régulières, effectuées de nuit. La fermeture de l'un des deux tubes à deux voies et le report de la circulation qui s'en suit sur les voiries de l'agglomération lyonnaise, ne sont pas sans conséquence sur l'environnement et la tranquillité des quartiers concernés. Et ce, même si les comptages effectués montre que le trafic est, la nuit, avec de 4 à 500 véhicules par heure, quatre fois moins élevé que durant la journée. Pour éviter ces inconvénients, de 21 h 30 à 5 h 00, la mise en place du système bidirectionnel prévoit le report de la circulation du tube fermé sur l'autre tube mis en double sens. L'installation d'un balisage, de cônes de séparations entre les deux voies de circulation et la mise en place d'une signalétique appropriée doivent prendre une heure avant sa mise en place. Vitesse limitée à 50 km/h Durant la période d'utilisation du tube en mode bidirectionnel, la vitesse des véhicules sera limitée à 50 km/h (contre 70 km/h, en mode normal) et même à 30 km/h dans les zones de basculement et de rabattement du trafic. Pour permettre ce dispositif et garantir la sécurité, des travaux effectués par la Métropole de Lyon, propriétaire de l'ouvrage, ont été effectués entre le mois d'octobre 2014 et le mois de novembre 2015. Le planning d'entretien du tunnel prévoit une dizaine de nuits en mode bidirectionnel, alors que l'arrêté préfectoral limite l'utilisation de cette mesure à 25 nuits par an. Ouvert en 1971 et assurant le lien entre autoroutes A7 et A6, le tunnel sous Fourvière est long de 1,857 kilomètre et a vu passer, en 2015, 40 millions de véhicules.

Auteur

  • Jean-François Belanger
Div qui contient le message d'alerte
Se connecter

Identifiez-vous

Champ obligatoire Mot de passe obligatoire
Mot de passe oublié

Déjà abonné ? Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n'avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

Div qui contient le message d'alerte

Envoyer l'article par mail

Mauvais format Mauvais format

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format

Div qui contient le message d'alerte

Contacter la rédaction

Mauvais format Texte obligatoire

Nombre de caractères restant à saisir :

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format