Newsletter S'inscrire à notre newsletter

Magazine

Marseille inaugure la première ligne de bus 100% électrique en France

Image

Crédit photo
Hier matin, lundi 6 juin, la Régie des Transports de Marseille (RTM) a inauguré la première ligne de bus en France fonctionnant exclusivement à l’électricité. Six bus ont été acquis auprès du constructeur espagnol Irizar pour 2,5 M€. Une expérimentation pour la RTM en attendant que la technologie soit suffisamment mature. Silence on roule. De la Canebière au quartier d’affaires Euroméditerranée en passant par le Vieux port, la ligne 82 de la RTM est depuis lundi exploitée exclusivement avec des bus électriques. « Nous sommes la première ville française à exploiter une ligne fonctionnant uniquement avec des bus électriques alors que d’autres bus exploitent des lignes mixtes avec des bus thermiques et électriques », se félicite Pierre Reboud, directeur général de la RTM. Au total, six bus ont été livrés le 2 juin dernier par le constructeur espagnol Irizar qui enregistre ainsi sa plus grosse commande. « Nous en avons livré trois à San Sebastien, deux à Barcelone, deux autres à Londres et nous avons réalisé un test fin 2015 durant trois mois à Paris dans le cadre de la préparation d’un appel d’offres qui sera lancé en 2017. Nous construisons une vingtaine de bus par an », explique le directeur général d’Irizar Hector Olabegogeaskoetxea, présent à Marseille pour l’événement.  

Partenariat avec EDF pour tester les recharges à grande échelle

Ces bus de 70 places disposent d’une autonomie de 12 à 16 h et peuvent rouler 240 km. La seule difficulté étant le chargement en grand nombre des bus électriques. « La recharge est un sujet sérieux car ils demandent une puissance électrique considérable », ajoute Pierre Reboud. Raison pour laquelle la RTM a noué un partenariat avec le Centre de recherche d’EDF. « Nous travaillons avec EDF pour tester les recharges à l’échelle d’un dépôt. Recharger 120 bus nécessite une puissance de 10 mégawatts, soit la puissance du métro », explique François Agier directeur général adjoint de la RTM. Cette ligne expérimentale pourrait donc être généralisée à la faveur d’un saut technologique. La RTM et la métropole Aix-Marseille Provence, son autorité organisatrice, envisagent dans la prochaine décennie le passage progressif à un parc autobus totalement électrique. Quelque 600 bus composent la flotte de la RTM. « Après l’expérience de la City Navette en 2013, un bus électrique a été testé durant 18 mois sur la Corniche Kennedy », rappelle Jean-Claude Gaudin, sénateur maire de Marseille ravi de cette vitrine technologique à quatre jours du coup d’envoi de l’Euro 2016. La voiture reste le principal moyen de transport dans Marseille. Actuellement, 20% des déplacements dans la ville s’effectuent en mode doux.

Auteur

  • Nathalie Bureau du Colombier
Div qui contient le message d'alerte
Se connecter

Identifiez-vous

Champ obligatoire Mot de passe obligatoire
Mot de passe oublié

Déjà abonné ? Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n'avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

Div qui contient le message d'alerte

Envoyer l'article par mail

Mauvais format Mauvais format

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format

Div qui contient le message d'alerte

Contacter la rédaction

Mauvais format Texte obligatoire

Nombre de caractères restant à saisir :

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format