Newsletter S'inscrire à notre newsletter

Magazine

Moovit, TomTom et Microsoft, réunis pour devenir leader de l’info transport

Image

Crédit photo
Toutes les options. La course aux alliances pour construire la plus grosse plateforme de trajets multimodaux vient de franchir une nouvelle étape avec l’annonce du rapprochement de Moovit, TomTom et Microsoft. Ce trio conjugue les services de Moovit, le leader des plateformes MaaS (Mobility as a Service) et première application de transport au monde, avec ceux de TomTom, spécialiste des technologies de localisation, et d’Azure Maps, l’application de géolocalisation de Microsoft. Ces leaders mondiaux de la mobilité urbaine indiquent travailler sur «le premier planificateur de trajets multimodaux au monde, une solution identifiant toutes les options de conduite, de stationnement et de transport en commun, regroupées dans un seul et même produit visant les utilisateurs de carte». Planifier un trajet sans couture. La solution commune, qui s'appuie sur les API de transport de Moovit ainsi que sur des informations sur la conduite et le stationnement provenant des API de TomTom, affichera les options permettant de conduire une voiture depuis une banlieue jusqu’à un parking proche d'une station de transport, d'enchainer avec un trajet en transport public vers la ville et d'effectuer le reste du trajet en transport public, à pied, en covoiturage, en scooter ou en vélo. En l’intégrant à Azure Maps, la plateforme de géolocalisation intelligente de Microsoft, les développeurs pourront ajouter la planification de trajets multimodaux à leurs solutions IoT, de mobilité, de smart city et de logistique. «Cela permettra aux voyageurs d'avoir la meilleure option pour planifier un voyage combinant les étapes de transport en commun, de covoiturage, de vélo ou de scooter, et d'autres déplacements en voiture, y compris trouver des espaces de stationnement disponibles en temps réel», explique Nir Erez, cofondateur et PDG de Moovit. En France, Moovit couvre les réseaux de 55 villes (Paris, Grenoble, Marseille, Dax…). Cette société s’est récemment associée à Uber pour un partage des données dans une optique MaaS. Ces partenariats, noués à l’échelle mondiale, risquent de court-circuiter les projets actuellement menés par les autorités organisatrices de la mobilité pour effectuer des trajets sans couture, comme le fait par exemple Île-de-France Mobilités avec son projet M2i (Mobilité Intégrée en Île-de-France). G. H.

Auteur

  • Grégoire Hamon
Div qui contient le message d'alerte
Se connecter

Identifiez-vous

Champ obligatoire Mot de passe obligatoire
Mot de passe oublié

Déjà abonné ? Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n'avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

Div qui contient le message d'alerte

Envoyer l'article par mail

Mauvais format Mauvais format

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format

Div qui contient le message d'alerte

Contacter la rédaction

Mauvais format Texte obligatoire

Nombre de caractères restant à saisir :

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format