Newsletter S'inscrire à notre newsletter

Magazine

Première suisse avec des navettes autonomes

Image

Crédit photo
Dans le cadre du laboratoire de la mobilité (Mobility Lab Sion-Valais), CarPostal et la Ville de Sion vont réaliser l'expérimentation de deux navettes autonomes. Ces véhicules du constructeur français Navya sillonneront les rues du chef-lieu valaisan en mode 100% électrique. En cas d’autorisation de mise en circulation par les autorités compétentes, les deux navettes transporteront jusqu’à neuf personnes à une vitesse maximale de 20 km/h en ville de Sion. Même si un personnel accompagnant instruit est toujours à bord, les véhicules affichent un degré d’automatisation intégral, n’ayant ni volant ni pédales de frein ou d’accélérateur. Un bouton d’urgence pour immobiliser le véhicule peut toutefois être activé en cas de besoin. Grâce à des capteurs de dernière génération, le véhicule peut circuler au centimètre près et distinguer sur la route tous les types d’obstacles et la signalisation, de jour comme de nuit. Les deux véhicules seront surveillés et contrôlés à l’aide d’un logiciel développé par BestMile, une start-up suisse spécialisée dans le domaine. L’introduction de ces navettes, d’une longueur de 4,80 mètres et d’une largeur de 2,05 mètres, se déroulera en deux étapes. Durant la première phase, de décembre 2015 au printemps 2016 environ, les véhicules seront testés par des spécialistes sur un site privé et fermé. Si les autorités compétentes autorisent l’essai pilote, les navettes autonomes pourront circuler dans l’espace public et transporter des personnes au cours de la deuxième phase. L’espace prévu s’inscrit dans un périmètre incluant la zone piétonne et la zone de rencontre de la vieille ville de Sion et sa zone touristique menant aux châteaux de Valère et Tourbillon. Si les tests sont concluants sur cette zone, l’introduction de ces véhicules sur d’autres parcours en ville de Sion sera envisageable. Capture d’écran 2015-11-04 à 10.30.31 Les dispositions légales régissant l’utilisation de véhicules autonomes sur la voie publique ne sont à ce jour pas encore arrêtées. Sur ce point, CarPostal collabore étroitement avec le fabricant du véhicule et les autorités compétentes aux niveaux fédéral, cantonal et communal pour l’obtention des autorisations nécessaires. Parallèlement à cette expérience de terrain unique à Sion, l’EPFL travaille sur l’intégration d’une flotte de navettes autonomes dans un système de transports publics pour permettre, par exemple, un service à la demande. Une des tâches centrales consiste à gérer les opérations en temps réel et à tenir compte des différents besoins des utilisateurs: horaires flexibles, navette à la demande, service de porte à porte, etc. Une fois établis, les algorithmes nécessaires serviront à améliorer le logiciel de gestion de flotte de BestMile. Plus globalement, ils apporteront des solutions à la logistique et à la gestion des transports publics en général. L’expérience de terrain à Sion permet de poursuivre le développement des algorithmes de l’EPFL. Ainsi, CarPostal et la Ville de Sion souhaitent, avec leurs partenaires, savoir si l’utilisation de navettes autonomes dans l’espace public apporte une plus-value aux clients.

Auteur

  • Pierre Cossard
Div qui contient le message d'alerte
Se connecter

Identifiez-vous

Champ obligatoire Mot de passe obligatoire
Mot de passe oublié

Déjà abonné ? Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n'avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

Div qui contient le message d'alerte

Envoyer l'article par mail

Mauvais format Mauvais format

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format

Div qui contient le message d'alerte

Contacter la rédaction

Mauvais format Texte obligatoire

Nombre de caractères restant à saisir :

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format