Newsletter S'inscrire à notre newsletter

Magazine

Renault Mobility expérimente l'auto-partage à Châteauroux

Image

Crédit photo
Auto-partage mode d’emploi. Pendant un an, Renault va expérimenter à Châteauroux (Indre) son dispositif d'autopartage Renault Mobility. En cas de succès, il sera appelé à être dupliqué partout en France et au-delà. Renault va mettre à disposition via sa concession locale (Renault Gibaud) six véhicules - cinq Clio et une voiture électrique Zoé - identifiés Renault Mobility. Pour les utiliser, il faudra télécharger sur son smartphone ou tablette l'application Renault Mobility et y renseigner diverses informations dont, naturellement, le numéro de permis de conduire. Après quoi il sera possible de réserver et louer pour une durée illimitée un véhicule dont l'immatriculation et la géolocalisation seront communiquées via le smartphone. L'application mobile permettra de déverrouiller la voiture et la rendre opérationnelle. Les véhicules seront stationnés à des emplacements réservés mis à disposition par Châteauroux Métropole. Ainsi sont prévues des places de stationnement sur le parking de l'aéroport, devant l'Office de tourisme, sur le campus universitaire et près de la concession Renault. Châteauroux élue pour ses antécédents en mobilité. Le coût horaire de location sera compris entre 5 € la nuit et 8 € le jour, carburant et assurance compris mais kilométrage limité (100 km, puis 0,25 € par km supplémentaire), avec possibilité de forfaits nuit, jour, week-end. En cas de difficulté ou de problème technique, l'utilisateur pourra joindre un centre d'appel 24 h/24, 7 j/7. Après avoir testé en interne le dispositif sur ses sites du Plessis-Robinson et de La Défense, dans les Hauts-de-Seine, Renault a choisi Châteauroux pour sa première véritable expérimentation de terrain en raison de certains critères favorables, notamment le fait qu'il s'agisse d'une agglomération de taille moyenne qui offre plusieurs solutions de transport, dont un réseau de bus gratuit. Si l'expérimentation castelroussine valide le dispositif, celui-ci pourra être développé via les 400 concessions et 3 700 agents Renault, donc dans des secteurs à la densité urbaine très variée. Olivier Jacquinot

Auteur

  • La rédaction
Div qui contient le message d'alerte
Se connecter

Identifiez-vous

Champ obligatoire Mot de passe obligatoire
Mot de passe oublié

Déjà abonné ? Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n'avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

Div qui contient le message d'alerte

Envoyer l'article par mail

Mauvais format Mauvais format

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format

Div qui contient le message d'alerte

Contacter la rédaction

Mauvais format Texte obligatoire

Nombre de caractères restant à saisir :

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format