Newsletter S'inscrire à notre newsletter

Magazine

Sécurité : les professionnels du transport auraient intérêt à faire appel à des sociétés privées !

Image

Crédit photo
OPINION Marc Ivaldi, économiste des transports et directeur d'études à l'école des hautes études en sciences sociales (EHESS) de Toulouse, livre son analyse sur les possibles conséquences économiques des attaques terroristes pour le secteur des transports. CONNEXION : A l’heure actuelle, quel est l’impact des attentats terroristes dans le secteur de transport ? Marc Ivaldi : Les attaques du 13 novembre dernier risquent de conduire à une baisse globale de l'activité économique au sein de l’Hexagone, particulièrement dans le tourisme et le commerce. Si cela se confirme sur la durée, le transport de voyageurs en subira mécaniquement les conséquences en terme de fréquentation. Tous les modes sont-ils concernés ? M.I : Oui et cela pourrait se traduire par un report modal au profit de la voiture particulière. Dans le métro et l’autobus, le sentiment d’insécurité peut freiner les usagers là où le réseau RER pourrait tirer profit de son maillage adapté à une population dépendante et captive. Enfin, les lignes de train à grande vitesse nationales pourraient être les plus impactées par cette baisse de fréquentation. Cette tendance devrait aussi toucher les lignes ferroviaires internationales et, par conséquent, donner des ailes au transport aérien. Les transports sont-ils aujourd’hui suffisamment sécurisés ? M.I: Non, les transports constituent une cible évidente. Outre le fait qu'il semble irréaliste de penser que les réseaux et les gares puissent être complètement protégés, les acteurs du secteur n’ont peut-être pas suffisamment investit en matière de sécurité. Sur le terrain, nous sommes loin de ce qu’il faudrait faire dans la mesure où n’importe qui peut pénétrer dans une gare. Même si des efforts ont été réalisés pour améliorer les choses, les entreprises auraient tout intérêt à recruter ou à former du personnel de sécurité supplémentaire voire à faire appel à des sociétés privées comme les forces de l’ordre le font actuellement pour certaines manifestations. Retrouvez l'entretien complet le 11 décembre dans Connexion Transports-Territoires.

Auteur

  • La rédaction
Div qui contient le message d'alerte
Se connecter

Identifiez-vous

Champ obligatoire Mot de passe obligatoire
Mot de passe oublié

Déjà abonné ? Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n'avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

Div qui contient le message d'alerte

Envoyer l'article par mail

Mauvais format Mauvais format

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format

Div qui contient le message d'alerte

Contacter la rédaction

Mauvais format Texte obligatoire

Nombre de caractères restant à saisir :

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format