Newsletter S'inscrire à notre newsletter

Magazine

Tango à Annemasse

Image

Crédit photo
Le 19 septembre, Christian Dupessey, président d’Annemasse Agglomération, François Longchamp, chef de la coopération transfrontalière, au département fédéral des Affaires Etrangères, à Berne, Denis Duvernay, vice-président de Haute-Savoie et Marie Isabelle Dorliat-Pouzet, sous-préfete de Saint-Julien en Genevois, ont inauguré les installations et les nouveaux véhicules Bus à Haut Niveau de Service, un dispositif nommé Tango.   Des participations qui témoignent de la collaboration dont ont fait preuve les différentes collectivités pour aboutir à la livraison de ce service Tango. Le financement de ce dispositif, pour un montant global de 21,3 millions d’euros, associe la conseil départemental de Haute-Savoie pour 37,1%, Annemasse Agglomération pour 33,4%, La Suisse pour 15,3%, l’Etat français pour 9,4 % la Ville d’Annemasse pour 3,6% et la Région Rhône-Alpes pour 1,2%.   L’objectif à terme de ce nouveau dispositif est de multiplier par trois la fréquentation des transports en commun, ce qui correspondra à une diminution de 7 millions de kilomètres des trajets réalisés en voiture chaque année, soit 4 000 véhicules de moins chaque jour sur les routes et une diminution de 3 000 tonnes d’émissions de Co2 par an.   Deux lignes et neuf bus   Les deux lignes définies et les neuf bus qui y circulent concernent plus particulièrement 15 000 salariés et plus de 8 000 scolaires. Sur 7,5 kilomètres de tracé, dont 40 % le sont sur voies réservées, avec priorité aux carrefours, la qualité du service et sa ponctualité s’en trouvent sensiblement améliorées.   Il est assuré de 5h30 à 22h30, avec une fréquence actuelle tous les 15 minutes, qui sera progressivement ramenée à 9 minutes dans la configuration finale.   L’exploitant du réseau d’Annemasse Agglomération est actuellement la société TP2A, une filiale de Transdev et des Transports Publics Genevois. La Délégation de Service Public couvre la période 2008/2015.   [lire-aussi ids="41173"]La collectivité est à ce jour en phase de mise en concurrence pour le choix du futur exploitant avec un contrat de DSP prévu pour la période de 2016 à 2021.

Auteur

  • Pierre Cossard
Div qui contient le message d'alerte
Se connecter

Identifiez-vous

Champ obligatoire Mot de passe obligatoire
Mot de passe oublié

Déjà abonné ? Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n'avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

Div qui contient le message d'alerte

Envoyer l'article par mail

Mauvais format Mauvais format

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format

Div qui contient le message d'alerte

Contacter la rédaction

Mauvais format Texte obligatoire

Nombre de caractères restant à saisir :

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format