Newsletter S'inscrire à notre newsletter

Magazine

Toulouse : des autobus express sur la bande d'arrêt d'urgence

Faire circuler des autobus express sur la bande d'arrêt d'urgence de la rocade : l'idée fait son chemin à Toulouse depuis que Stéphane Coppey, le président de Tisséo-SMTC, l'a évoquée lors de la campagne pour les élections municipales en 2008.

Ce serait une première en France sur un boulevard périphérique. Le projet de lignes d'autobus express sur la rocade toulousaine permettrait de connecter des grands pôles d'échange qui ne bénéficient pas de transports en commun lourds.
Quatre services de ce type sont envisagés, dont trois partiraient de l'aéroport de Toulouse-Blagnac vers le centre ville, le sud-est toulousain (Balma et Labège) avec Airbus, Basso-Cambo et le Cancéropôle.

Une quatrième ligne envisagée par le réseau de transport Tisséo connecterait Portet-sur-Garonne au Cancéropôle et à l'université de Rangueil. La fin de la délégation de service public de la navette aéroport, qui ne fait pour l'instant que le trajet vers la gare Matabiau, permet d'envisager ce redéploiement.


De lourdes contraintes techniques

Un groupe de travail ad hoc, rassemblant les Autoroutes du Sud de la France, la direction départementale de l'équipement, le conseil général, Tisséo et le Grand Toulouse, s'est mis en place. Une pré-étude a été confiée au Centre d'études techniques de l'équipement (CETE) afin d'identifier les difficultés à lever.

Et il y en a : l'objectif est de réserver une bande d'arrêt d'urgence (BAU) élargie et de réduire les autres voies afin de garantir un temps de trajet pour les autobus, avec une vitesse commerciale de 35 km/h.
L'étude doit préciser dans quelles conditions cela est possible.


Début des expérimentations en 2010 ?

Car la rocade n'est pas de largeur homogène, elle comporte des ouvrages d'art pouvant gêner et surtout, elle compte des échangeurs tous les 1,5 km. Le bus devra-t-il sortir à chaque échangeur ou croiser les voies de sortie et d'insertion ? L'autre expérimentation de bus express sur bande d'arrêt d'urgence menée à Grenoble ne portant que sur une voie routière pénétrant dans l'agglomération, le problème ne s'y est pas posé.

Les résultats de l'étude du CETE attendues courant avril 2009 permettront de préciser le calendrier des aménagements, et leur coût. Les premières expérimentations pour les lignes de l'aéroport Toulouse Blagnac pourraient démarrer début 2010.

S'abonner à Bus & Car

Auteur

  • La Rédaction
Div qui contient le message d'alerte

Se connecter

Identifiez-vous

Champ obligatoire Mot de passe obligatoire
Mot de passe oublié

Déjà abonné ? Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n'avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

Div qui contient le message d'alerte

Envoyer l'article par mail

Mauvais format Mauvais format

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format

Div qui contient le message d'alerte

Contacter la rédaction

Mauvais format Texte obligatoire

Nombre de caractères restant à saisir :

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format