Newsletter S'inscrire à notre newsletter

Magazine

Toulouse : Tisséo associe les entreprises au sein d'un CTOM

Image

Crédit photo
Par le versement transports, les entreprises de l’agglomération toulousaine contribuent à hauteur de 237 M€ par an, soit 55% du budget de Tisséo-SMTC. C’est pour les intégrer à la réflexion sur l’avenir de la mobilité et des transports qu’a été créé le Comité d’Orientation des Transports Métropolitains (COTM), réuni pour la première fois le 10 mars. « Depuis plusieurs années, le monde économique voulait participer à la concertation, a expliqué Jean-Michel Lattes, le président de Tisséo. Ce comité va permettre de mieux prendre en compte la dimension économique des mobilités et de créer ce lieu d’échange pour entendre la parole des partenaires économiques qui ne participent pas à la réflexion. » Le comité réunira trois fois par an autour de Tisséo des représentants de la Chambre de Commerce et d’Industrie de Toulouse, de la Chambre des Métiers et de l’Artisanat de Haute-Garonne, du MEDEF, de la CGPME, de l’UPA (Union professionnelle artisanale) ainsi que des sept gros contributeurs : Airbus (27 M€ de VT en 2015), la Caisse d’Epargne Midi-Pyrénées, le CHU, Continental Automotive, La Poste, Orange et Thalès Alenia Space. Trois experts ont aussi été associés : Raymond de Lartigue, ancien directeur des transports à la région, Patrick Castan, ancien chef de projet LGV chez RFF et Pierre Claverie, cadre de RTE. La première réunion a permis d'évoquer le projet de troisième ligne de métro, particulièrement axée sur le monde économique. La deuxième évoquera la question de l’intermodalité. « Il s’agit de dépasser les logiques institutionnelles et de développer des relations plus étroites avec le monde économique afin d’évoquer des problématiques très concrètes, comme par exemple les livraisons dans le centre-ville », indique Tisséo dans son dossier de présentation. Joël Carreiras, l’ancien vice-président socialiste de Tisséo, a regretté dans son blog la vision restrictive de la composition du COTM. « Ce comité, où siègeront exclusivement entreprises et organisations d'employeurs, n’est pas à la hauteur de l’enjeu, déplore-t-il. Louable en soi, l’objectif d’associer les représentants économiques qui participent au développement du réseau à travers le versement transport n’interdisait nullement d’y associer d’autres acteurs : les usagers, les partenaires sociaux et les collectivités partenaires que l’on sait solliciter dans le cofinancement d’investissements majeurs ». Il remarque, perfide, qu’aucune entreprise du Sicoval ou du Muretain (les autres communautés d’agglomération membres de Tisséo) ne figurent parmi les membres...

Auteur

  • Catherine Sanson-Stern
Div qui contient le message d'alerte
Se connecter

Identifiez-vous

Champ obligatoire Mot de passe obligatoire
Mot de passe oublié

Déjà abonné ? Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n'avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

Div qui contient le message d'alerte

Envoyer l'article par mail

Mauvais format Mauvais format

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format

Div qui contient le message d'alerte

Contacter la rédaction

Mauvais format Texte obligatoire

Nombre de caractères restant à saisir :

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format