Newsletter S'inscrire à notre newsletter

Magazine

Tupigny (350 habitants) proposera deux voitures hydrogène en libre-service

Image

Crédit photo
Désenclaver la commune. Voilà qui devrait faire plaisir à Nicolas Hulot, qui a dévoilé son plan de déploiement de l’hydrogène pour la transition énergétique il y a tout juste un mois. Dans l’Aisne, la commune de Tupigny (350 habitants), prévoit de mettre à disposition des habitants deux voitures fonctionnant avec des piles à combustible. Ces véhicules seront en libre-service et gratuits pour la population de Tupigny, avec une priorité pour les demandeurs d’emploi. Les voitures, probablement des Renault Kangoo Symbio H2, seront alimentées par une borne qui sera reliée par le réseau au futur parc éolien, censé voir le jour en 2020 sur la commune. Chaque recharge en hydrogène donnera au véhicule une autonomie de 500 kilomètres pour un plein effectué en 5 minutes. «Ce démonstrateur permet de répondre intégralement aux besoins d’une population en milieu rural, de plus en plus éloignée des services quotidiens. Cette facilité de désenclavement permettra d’accéder aisément et gratuitement à l’agglomération la plus proche (Saint Quentin) sans soucis d’autonomie des véhicules. Ce projet est en complet accord avec le plan climat dont l’objectif est d’effacer les véhicules thermiques du parc automobile Français d’ici 2040», indique Vents du Nord, la société spécialisée dans les énergies renouvelables qui prend en charge l’opération. Stocker le surplus d’électricité. L'électricité produite par le parc éolien sera transformée en gaz par électrolyse au sein même de la borne, fournie par Mc Phy. Un procédé intéressant pour stocker le surplus d’énergie en période de forte activité. C’est aussi une façon de mieux faire accepter l’édification d’éoliennes, dont l'image est de plus en plus contestée dans la région. Le président des Hauts de France, Xavier Bertrand a d'ailleurs annoncé qu'il voulait freiner le développement de l'éolien dans sa région. Membre de L'Association Française pour l'Hydrogène et les Piles à Combustible (Afhypac), Vents du Nord entend mettre son expérience au service d’une filière hydrogène mature. D’autres projets similaires ne manqueront pas d’éclore au cours des prochaines années. L’Afhypac signale que la Communauté d’agglomération d’Auxerre envisage aussi de produire de l’hydrogène à partir d’éoliennes afin d’alimenter des bus. Ce projet, Eolbus, pourrait même voir le jour plus tôt, dès 2019. G. H.

Auteur

  • Grégoire Hamon
Div qui contient le message d'alerte
Se connecter

Identifiez-vous

Champ obligatoire Mot de passe obligatoire
Mot de passe oublié

Déjà abonné ? Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n'avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

Div qui contient le message d'alerte

Envoyer l'article par mail

Mauvais format Mauvais format

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format

Div qui contient le message d'alerte

Contacter la rédaction

Mauvais format Texte obligatoire

Nombre de caractères restant à saisir :

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format