Newsletter S'inscrire à notre newsletter

Magazine

Urgence POLT interroge les futurs élus

Image

Crédit photo
Un axe ferroviaire structurant. Dans un courrier, Urgence POLT, du nom de la ligne ferroviaire Paris-Orléans-Limoges-Toulouse, interpelle les candidats aux élections législatives et, à travers eux, le gouvernement. Cette association regroupe de nombreuses collectivités, syndicats et associations d'usagers* sur le territoire parcouru par cette ligne de 712 km qui est une des trois lignes TET (Trains d'équilibre du territoire) que l'Etat souhaite conserver comme axe structurant. Elle est donc un interlocuteur incontournable du dossier et attend une réelle volonté du gouvernement pour la modernisation - et pas seulement la remise à niveau - de l'infrastructure. Elle réclame ainsi que l'enveloppe financière pour les travaux passe de 1,5 à 2 milliards d'euros a minima, de façon à permettre une augmentation de la vitesse et donc un gain de temps sur les parcours. Ainsi, 15 à 20 minutes pourraient être rapidement gagnées entre Paris et Limoges. Et de souligner que les 2 milliards d'euros qu'aurait couté le barreau LGV Limoges-Poitiers - sans compter son déficit structurel - pourraient être utilisés pour l'infrastructure du POLT (suppression de passages à niveau, modifications de courbes et de dévers,..), avec cette fois une rentabilité réelle. Car le raccordement du POLT au POCL (LGV Paris-Orléans-Clermont-Lyon) dans son tracé Ouest - tracé longtemps rejeté par l'ex-RFF - offrirait de réelles perspectives de rentabilité socio-économique du réseau pour un quart du territoire national. Des TGV réhabilités. Cette interconnexion POLT/POCL pose inévitablement la question du matériel. Urgence Polt ne "cache pas son inquiétude concernant le processus d'appel d'offres lancé pour son renouvellement", soulignant le risque de choisir des "trains inadaptés à une ligne de 712 km". L'association milite pour des trains pouvant atteindre 220 km/h, par exemple des TGV réhabilités ou des pendulaires comme ceux que fabrique Alstom pour le Boston-New York-Washington. Enfin, Urgence Polt interpelle le Préfet Philizot, chargé de mission sur l'avenir des TET, à propos de la grille horaire SNCF qui entrera en vigueur en juillet prochain. En effet, alors que la SNCF avait promis une augmentation des dessertes et des arrêts, il s'avère qu'au contraire, de nombreuses dessertes seront supprimées et décalées dans les gares intermédiaires, et qu’elles seront finalement moins rapides. De quoi altérer encore la confiance envers le Groupe SNCF. Olivier Jacquinot *17 parlementaires, deux Régions, douze villes, quatorze associations d'usagers,...

Auteur

  • La rédaction
Div qui contient le message d'alerte
Se connecter

Identifiez-vous

Champ obligatoire Mot de passe obligatoire
Mot de passe oublié

Déjà abonné ? Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n'avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

Div qui contient le message d'alerte

Envoyer l'article par mail

Mauvais format Mauvais format

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format

Div qui contient le message d'alerte

Contacter la rédaction

Mauvais format Texte obligatoire

Nombre de caractères restant à saisir :

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format