Newsletter S'inscrire à notre newsletter

Magazine

Boeing teste le décollage vertical de son taxi-volant

Image

Crédit photo
Du projet conceptuel au prototype. Dans la course au taxi volant, Boeing vient de prouver qu’il fallait compter sur les acteurs historiques. L’avionneur américain a réussi le 22 janvier le premier essai en vol pour son prototype d'avion taxi autonome dans le cadre de son programme Boeing NeXt. Le groupe américain, tout comme son concurrent Airbus et de nombreux nouveaux entrants comme Uber, travaille à la fabrication de petits véhicules autonomes capables de décoller et d'atterrir verticalement. Au cours de ce vol effectué à Manassas (Virginie), le prototype de ce véhicule aérien autonome dédié au transport de passagers (Passenger Air Vehicle - PAV) a décollé, effectué un vol stationnaire et atterri sous contrôle, ce qui a permis de tester ses fonctions autonomes et les systèmes de contrôle au sol, a indiqué Boeing dans un communiqué. «En un an, nous sommes passés d’un projet conceptuel à un prototype volant», a déclaré Greg Hyslop, directeur de la technologie de Boeing. Conçu par Aurora Flight Sciences, une filiale de Boeing, l'appareil ressemble à un petit avion sur lequel on aurait greffé deux poutrelles  munies de rotors à la place des roues. Aucune ressemblance donc avec l’engin de science-fiction développé par exemple par Audi et Airbus. Prochains tests: le vol vers l’avant. Équipé d’un système de propulsion électrique, le prototype est conçu pour voler de façon totalement autonome du décollage à l’atterrissage, avec une autonomie pouvant dépasser 80 kilomètres. Mesurant 9,14 mètres de long sur 8,53 mètres de large, ce véhicule dispose d’une cellule qui intègre les systèmes de propulsion et de voilure permettant d’accomplir des vols stationnaires et vers l’avant avec une efficience maximale. Boeing travaille sur deux versions de voiture volante pouvant transporter deux ou quatre passagers chacune. «Les prochains vols testeront le vol vers l’avant porté par l’aile, ainsi que la transition entre le mode vertical et le mode de vol vers l’avant. Cette transition représente généralement le défi technologique le plus important pour tout projet d’avion à décollage et atterrissage verticaux volant à grande vitesse», souligne l’avionneur. G. H.

Auteur

  • Grégoire Hamon
Div qui contient le message d'alerte
Se connecter

Identifiez-vous

Champ obligatoire Mot de passe obligatoire
Mot de passe oublié

Déjà abonné ? Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n'avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

Div qui contient le message d'alerte

Envoyer l'article par mail

Mauvais format Mauvais format

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format

Div qui contient le message d'alerte

Contacter la rédaction

Mauvais format Texte obligatoire

Nombre de caractères restant à saisir :

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format